Comment économiser l’eau de pluie

L’eau est un or bleu. Elle est une ressource précieuse pour la santé du corps et pour l’entretien de l’environnement. En outre, le récupérateur eau de pluie vous offre la possibilité de disposer d’une manière suffisante et gratuite de l’eau. Pourtant, en vue de tirer profit de cette ressource plus longuement, vous êtes obligé de l’économiser. La question est donc de savoir comment économiser l’eau de pluie.

Pour connaitre clairement le cout et l’amortissement d’un récupérateur d’eau de pluie en cuve lisez cet article

Economiser l’eau de pluie au jardin

En fait, un homme adulte use environ 150 litres d’eau par jour pour arroser le jardin, laver les véhicules, alimenter le lave-linge et les toilettes… Pour cette consommation, le récupérateur eau de pluie enterré est idéal. Ce type de cuve possède un énorme volume. Sa contenance peut atteindre les 20 000 litres. Mais, si l’utilisateur veut user l’eau de pluie exclusivement pour l’usage extérieur, une cuve hors sol de 1 000 litres fera l’affaire. Néanmoins, l’économie d’eau de pluie est une tâche à part entière.

En premier lieu, pour économiser l’eau de pluie, la première solution, c’est de sélectionner les végétaux de votre jardin. Lorsque vous allez réaliser la plantation, il faut trier les plantes adaptées à la sécheresse. Pour cela, vous sélectionnez les plantes susceptibles de durer longtemps. Ces espèces de plantes sont faciles à entretenir et très économes en eau. D’autre part, les plantes trop absorbantes ne sont pas bénéfiques, donc vous les éliminez de la liste. Elles sont très gourmandes en eau et difficiles à contenir.

N’hésitez pas à voir l’article sur le robinet récupérateur d’eau

Ensuite, au profit de cette plantation, vous devez réaliser des trous profonds pour chaque plante. La largeur d’un trou doit être deux fois la largeur de la parcelle de terre détachée. De même, il faut bien entretenir le sol de manière à le rendre facile à labourer. Car, lorsque la terre est souple, elle absorbe l’eau d’une façon optimale. Par la suite, vous pouvez poser une cuvette en terre de sorte à encercler la plante. Cela est très efficace dans le but de retenir l’eau d’arrosage à proximité de la plante. Lorsque la plantation est faite, les premiers arrosages doivent être en abondance. Après, vous pouvez arroser votre jardin d’une manière optimale suivant les variations du temps. En fait, il faut en toute circonstance opter pour l’arrosage par système de goutte-à-goutte. Cela sert à optimiser la pression et la quantité d’eau distribuée.

L’économie d’eau de pluie domestique

La deuxième solution, c’est de modérer la consommation eau de pluie pour l’usage domestique. D’une manière pratique, un suppresseur puissant est un accessoire indispensable à l’alimentation en eau de votre chasse d’eau, votre lave-linge et vos toilettes. Même, à supposer que vous utilisez un robinet, il faut le refermer lorsque vous recueillez la quantité suffisante pour se laver. De plus, il est aussi rentable d’adopter un réducteur de débit. Ce dispositif est très fiable dans l’intention de réduire la consommation d’eau de pluie. Aussi, pour l’arrosage de votre potager, vous pouvez placer ce réducteur de débit sur la tête de votre pistolet d’arrosage. Cela vous permet de réduire la quantité d’eau aspirée par la pompe eau de pluie. Pareillement, pour simplifier le lavage de vos véhicules, vous n’avez qu’à acheter un système d’arrosage automatique et l’associer à votre pompe.

En bref, le récupérateur eau de pluie est un matériel fiable à l’économie d’eau. Il permet de réduire la consommation d’eau du réseau public.

A lire : Cinq meilleures chaussures de sécurité homme